EN
15 janvier 2020
Retour aux articles

Qu’est-ce que la cyberdépendance ?

L’utilisation problématique d’internet fait couler beaucoup d’encre chez les scientifiques et les intervenants du domaine des dépendances. Pourtant, les critères diagnostiques ne sont pas encore clairement établis. Ce faisant, la cyberdépendance n’apparaît pas encore dans le DSM-V (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’Association Américaine de Psychiatrie). Néanmoins, les troubles liés à l’addiction à internet sont une réalité qui affecte environ 1,5 à 2 % de la population. Ces chiffres tirés d’une étude clinique menée par Magali Dufour, directrice des programmes d’intervention en toxicomanie à l’Université de Sherbrooke, demeurent approximatifs, puisqu’il n’y a pas de consensus sur la définition du phénomène.

Du point de vue de la psychologue clinicienne Marie-Anne Sergerie, Ph.D, la cyberdépendance se définit comme étant « une utilisation des technologies ou des moyens de communication offerts par internet qui engendre des difficultés chez l’individu ». La détresse et les difficultés entraînées par l’utilisation problématique d’internet se répercuteraient aux plans psychologique, social et professionnel de la personne cyberdépendante. Marie-Anne Sergerie, Ph.D. décrit les symptômes physiologique et psychologique causés par la cyberdépendance.

Éprouvez-vous de la douleur ou de l’inconfort au niveau :

  • Du tunnel carpien (Engourdissement, muscle affaibli)
  • Des yeux (Sécheresse)
  • De la tête
  • Du dos

Avez-vous changé vos habitudes au niveau de :

  • Votre hygiène corporelle
  • Votre alimentation
  • Votre sommeil

Ressentez-vous certaines ou toutes ces émotions vis-à-vis de l’usage d’internet ?

  • Pensez-vous constamment à vous connecter à internet ? L’activité sur internet occupe-t-elle une place prédominante dans votre vie, souvent au détriment d’activités ou de relations réelles ? Avez-vous des pensées récurrentes ou envahissantes concernant votre dernière séance sur internet ou anticipez-vous les séances à venir ?
  • Arrive-t-il que l’usage de l’internet puisse modifier votre humeur : lorsque vous utilisez l’internet, avez-vous une impression de soulagement ou d’euphorie ?
  • Augmentez-vous votre utilisation d’internet ? Consacrez-vous de plus en plus de temps à cette activité afin de ressentir de l’euphorie ? Cela peut se manifester par plus d’argent investi dans les paris, plus de temps passé à vous adonner à des jeux de rôle en ligne massivement multi joueurs, plus de temps à regarder de la pornographie, etc.
  • Vous sentez-vous en manque lorsque vous modifiez votre usage d’internet ? Ressentez-vous des sensations désagréables quand vous cessez ou réduisez vos activités sur internet ? Par exemple, éprouvez-vous un sentiment de vide intérieur ou d’irritabilité ?
  •  L’usage que vous faites d’internet entraîne-t-il des conflits ? Avez-vous des problèmes avec votre partenaire de vie, votre famille et même au travail à cause de votre consommation excessive des technologies ? Vous arrive-t-il de mentir pour éviter les affrontements ?
  •  Êtes-vous encore en mesure de garder le contrôle ?  Avez-vous tenté à répétition de cesser ou réduire le temps passé en ligne, et ce sans succès ?

Quels sont les types de cyberdépendance ?

Toutes les recherches ne s’entendent pas pour définir précisément les types de cyberdépendance observés. Cependant, de grandes catégories ressortent fréquemment dans la documentation. En effet, bien que l’usage problématique d’internet puisse prendre plusieurs formes, les plus fréquentes sont :

  • Les achats en ligne : Succombez-vous souvent et de façon abusive à la tentation d’acquérir des biens via internet ? Votre budget s’en trouve-t-il affecté ? Consommez-vous de manière compulsive des produits, des articles et autres biens dont vous n’avez pas réellement besoin ? Participez-vous à des enchères ou faites-vous des transactions boursières en ligne de façon régulière ?
  • Les jeux en ligne : jeux vidéo, jeux de hasard et d’argent (p. ex. poker en ligne, keno, etc.). Cette forme de cyberdépendance peut également amener une personne à consacrer un nombre d’heures significatif à ces activités au détriment des autres activités présentes dans sa vie.
  • Les activités sexuelles en ligne : le cybersexe, l’échange, le visionnement et le téléchargement de matériel pornographique, la recherche de partenaires sexuels en ligne, les comportements masturbatoires durant les périodes de connexion, de clavardage ou de communication par webcam sont-ils autant de comportements auxquels vous vous adonnez régulièrement ? Préférez-vous les activités sexuelles en ligne plutôt que les relations sexuelles réelles avec votre partenaire ?
  • Les cyber relations: privilégiez-vous les rencontres, les échanges et les relations développées ou maintenues via internet ou les nouvelles technologies ? Êtes-vous accros aux cybers relations telles que les sites de rencontres, de réseautage social, de clavardage, de textos sur messagerie mobile, de courriels au point de les prioriser au détriment des relations amicales et familiales réelles ? Cela pourrait vous mener à la détérioration de ces dernières contribuant ainsi à vous isoler.
  • La recherche d’informations : surfez-vous sans relâche sur internet et amassez-vous d’importantes quantités de contenu et d’information en ligne (cyber ramassage) ? Passez-vous de longues périodes à la recherche d’information en ligne, ce qui contribue à réduire votre productivité (au travail, dans les études) ainsi que le temps que vous accordez aux autres tâches en général ? Êtes-vous surchargé au travail et, par conséquent, plus stressé tandis que vous continuez à faire un usage abusif d’internet ?

Ressources

Les centres de réadaptation en dépendance (CRD), la Maison l’Alcôve, les centres spécialisés pour les adolescents Le Grand chemin, peuvent vous aider à traiter la cyberdépendance.

Si vous avez besoin d’aide pour trouver les ressources adéquates, Jeu : aide et référence est à votre disposition 24/7.

Lire le prochain article