EN
15 janvier 2020
Nom de l'auteur
Retour aux articles

Joueur excessif : réglez vos dettes !

Si vous réalisez que le jeu est un problème pour vous et que vous avez accumulé des dettes de jeu, il est temps d’intervenir. Surtout, ne tombez pas dans le piège d’emprunter dans le but de rejouer et de pouvoir rembourser vos dettes. L’hémorragie financière est enclenchée et l’espoir de gagner un gros montant qui vous aidera à rembourser vos créanciers est totalement illusoire (Lien article Fausses croyances).

Heureusement, des solutions existent pour reprendre en main votre situation financière.

Comment mettre un frein à mes problèmes d’endettement ?

Que vos dettes de jeu soient minimes ou importantes, il faut mettre un terme au cercle vicieux de l’emprunt. N’oubliez jamais que la situation n’est pas totalement désespérée : vous pouvez vous en sortir. Si vous ressentez actuellement de l’inquiétude et de la panique, avant de retourner au jeu, demandez de l’aide. Si vous ne vous sentez pas encore prêt à parler de votre problème de dépendance au jeu, nous suggérons que vous preniez les dispositions suivantes.

Régler vos dettes de jeu, ça commence ici :

  • Cesser de jouer (surtout, ne jamais retourner jouer pour essayer de vous refaire).
  • Assumer la responsabilité de ses dettes en communiquant avec un conseiller budgétaire ou un syndic de faillite. L’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) de votre région est un organisme d’aide spécialisé dans le domaine des finances personnelles et la protection des consommateurs.
  • Faire une proposition à ses créanciers et s’engager à rembourser en partie ses dettes. C’est un premier pas vers le rétablissement de l’estime de soi.
  • Trouver, si nécessaire, un emploi à temps partiel. En plus de contribuer à payer ses dettes, travailler occupe son temps libre et aide à cheminer.
  • Parler de son problème à quelqu’un de fiable qui saura écouter et apporter du soutien. Cela peut être un membre de la famille, un proche, un ami, un collègue et pourquoi pas, le partenaire de vie. Sinon, notre service téléphonique est offert 24/7.
  • Demander à une personne totalement fiable de s’occuper de ses cartes de crédit et de débit le temps qu’il faudra.
  • Détruire ses cartes de crédit, au besoin.
  • Protéger ses avoirs en transférant ses titres de propriété et autres actifs au nom de son conjoint.
  • Limiter le montant d’argent comptant accessible. Pour ce faire :
    • Demander le dépôt direct de sa paie dans son compte bancaire.
    • Éliminer les comptes avec chèques et cartes de débit.
    • Utiliser un compte nécessitant deux signatures pour un retrait.
    • Fixer une limite quotidienne de retrait.

Une action à la fois

Aucune action concrète n’est vaine, peu importe la gravité de la situation. Aussi, même si vous n’avez toujours pas cessé de jouer, que vous êtes endetté ou que vous dépensez plus que prévu, la gestion de vos finances va améliorer votre vie et vous permettre de reprendre le contrôle. Amorcez le changement dès maintenant et entreprenez une réelle démarche. Allez-y une étape à la fois.

Faire un budget

Pour rétablir sa situation financière, il est important de faire un budget détaillé de ses dépenses, de ses dettes et de ses revenus. Pour faciliter la gestion et le suivi de son budget, il est possible d’utiliser des logiciels de budget en ligne ou des applications mobiles.

 

Combien dépensez-vous ?

  1. Faites une liste de vos revenus et dépenses. Vous pouvez utiliser les services bancaires par téléphone ou internet et consulter votre solde chaque semaine, voire tous les jours, ou obtenir un relevé de vos dernières transactions.
  2. Planifiez exactement combien vous devez dépenser en factures, en nourriture, en voyage et autres nécessités afin de calculer le montant restant. Planifiez pour économiser vous-même lorsque votre épargne atteint un certain montant ou lorsque vous n’avez pas joué depuis un certain temps.
  3. Pensez également aux dépenses annuelles et ponctuelles plus importantes telles que les vêtements, les meubles, l’entretien de la maison, etc.

À combien s’élève votre dette ?

Le montant risque de vous faire peur, mais pour rembourser votre dette de jeu, vous n’aurez pas le choix de le dévoiler. Calculez exactement le montant que vous devez sur l’ensemble des prêts, des cartes et des découverts, ainsi que des factures en retard. La première étape du remboursement de votre endettement dû au jeu prend ici tout son sens.

Le loyer, l’hypothèque, les emprunts garantis, les impôts et autres contributions financières obligatoires sont prioritaires. Prenez des arrangements avec les différentes instances. Même si chaque dette est importante à rembourser, à cette étape-ci de la démarche, allez-y par priorité.

 

Pour vous aider à renforcer votre détermination

Vous trouverez peut-être qu’il est difficile d’avoir de l’argent à la banque et l’envie de jouer à nouveau vous habitera. Il peut être utile de vous préparer à cette éventuelle impression, car il s’agit bien d’un état de conscience potentiel lié à votre dépendance.

N’oubliez pas que vous pouvez nous parler 24/7 ou que vous pouvez vous confier à une personne de confiance pour vous aider à traverser cette période.

Pensez à quelque chose qui vous ferait plaisir lorsque vous avez franchi une étape importante comme, avoir résisté au jeu pendant un bon laps de temps ou avoir remboursé une partie de vos dettes. Cela peut se traduire par un bon souper au restaurant ou une sortie au spa, par exemple. Pour tenir vos bonnes résolutions, permettez-vous de vous auto-encourager avec des récompenses.

Lire le prochain article