EN
17 février 2020
Jeu : aide et référence
Retour aux articles

Protéger l’entourage d’un joueur excessif

La dépendance au jeu d’un proche qui est peut-être votre conjoint ou même votre adolescent vous affecte-t-elle ? Ressentez-vous de la détresse psychologique, de l’insécurité financière et vous inquiétez-vous pour d’autres membres de votre famille, notamment pour les enfants ? Avez-vous tenté d’exprimer vos sentiments à cette personne ? Peu importe où vous en êtes, rassurez-vous, de l’aide existe non seulement pour votre proche joueur, mais pour vous. La première étape est de reconnaître que la situation vous affecte. La deuxième est de prendre les moyens pour vous protéger des impacts négatifs que les comportements de jeu de votre proche peuvent avoir sur vous.

Trouver du soutien moral

Vous sentez-vous dépassé ? Nous vous recommandons fortement de partager vos inquiétudes avec une personne de confiance. Par exemple, parlez de vos inquiétudes à un membre de votre famille, un ami intime ou votre médecin de famille. L’important, c’est de briser le mur du silence. Si vous êtes le partenaire de vie d’un joueur excessif, vous éprouvez peut-être de la honte. Tentez-vous de cacher le problème à votre entourage ? Cette attitude est normale et répandue chez les conjoints et conjointes de joueur : qu’il s’agisse d’une personne proche de vous ou d’un professionnel spécialisé au niveau du jeu excessif, il est essentiel pour vous de ne plus rester seul avec vos inquiétudes et d’en discuter librement.

Donner la priorité à la sécurité

S’il y a un risque de comportement violent ou abusif, il faut assurer la sécurité et le bien-être de toutes les personnes concernées. Quoi faire en cas de besoin ?

  • Évaluer la situation afin d’identifier à quel type d’aide faire appel.
  • Mettre en place un réseau de soutien. Par exemple, impliquer un membre de la famille, un ami proche ou consulter un organisme d’aide.

Protéger vos finances personnelles

Le jeu excessif entraîne souvent un endettement considérable pouvant aller jusqu’à la faillite. Il peut avoir des effets néfastes sur la situation financière de votre proche joueur, mais aussi sur les finances de toute votre famille.

Voici quelques suggestions afin de vous permettre de placer vos finances personnelles à l’abri :

  • Faire le suivi de toutes les dépenses et les dettes contractées.
  • Protéger vos avoirs. Pour cela, il est possible d’ouvrir de nouveaux comptes bancaires, modifier votre hypothèque et apporter des changements à vos autres actifs afin que le proche joueur n’y ait pas accès. Un conseiller financier peut éclairer sur les solutions pour y parvenir.
  • Négocier des moyens de contrôle de la gestion des finances familiales : par exemple, retirer les cartes de crédit du joueur ou ne lui donner qu’une allocation quotidienne pour ses besoins jusqu’à ce que la situation change.
  • Ne pas tenter de « sauver » le proche joueur en lui offrant de rembourser ses dettes. Le faire est le moyen le plus sûr de prolonger le problème : en effet, lui offrir de l’argent afin qu’il rembourse une dette, revient à financer ses activités de jeu, tant et aussi longtemps qu’il n’a pas démontré une reprise de contrôle au niveau de ses comportements dans les jeux de hasard et d’argent.

Protéger les enfants des impacts causés par la dépendance au jeu

Un parent dépendant aux jeux de hasard et d’argent peut se révéler incapable d’offrir à ses enfants l’attention et les soins adéquats auxquels ceux-ci ont droit. Cette situation est évidemment éprouvante pour les enfants qui peuvent se sentir abandonnés aussi bien physiquement qu’émotionnellement par le parent joueur. Tout comme les adultes, les enfants peuvent ressentir de la colère, être déprimés et se culpabiliser pour les problèmes vécus au foyer. Ils peuvent également commencer à présenter des troubles de comportement. En effet, cette situation stressante peut faire en sorte qu’ils s’isolent ou expriment leur confusion de façon inappropriée. Les enfants doivent être mis au courant du problème dans des termes adaptés à leur âge.

Comment agir avec les enfants de joueur excessif ?

Les enfants peuvent se sentir confus par rapport à leurs sentiments envers le parent qui a un problème de jeu. Voici quelques suggestions afin de bien les accompagner dans ce contexte familial :

  • Si vos enfants décèlent un problème, dites-leur qu’ils peuvent en parler avec vous ou à un autre adulte significatif de leur entourage.
  • Sachez que les enfants se sentiront mieux s’ils confient leurs sentiments en parlant au « je » (« je suis triste », « je pense que papa ou maman a un problème… »).
  • Aidez-les à déceler que le jeu n’est qu’un aspect des comportements du parent joueur et que son amour envers eux est toujours là. Montrez-leur qu’il est possible d’aimer la personne sans pour autant aimer son comportement dérangeant.
  • Faites-leur clairement savoir que ce n’est pas de leur faute et que ce n’est pas leur rôle de régler le problème.
  • Dites-leur que le parent joueur a accès à de l’aide, que celle-ci est efficace et a fait ses preuves sur d’autres adultes ayant éprouvé une difficulté au niveau du jeu.

Il faut également savoir que les enfants de familles aux prises avec un problème de jeu sont eux-mêmes plus à risque de devenir des joueurs excessifs. En revanche, le fait de pouvoir compter sur l’amour et le soutien d’adultes bienveillants et significatifs améliore leurs chances de grandir en santé et sans problèmes.

Des ressources qui répondent aux besoins de l’entourage du joueur excessif

LigneParents

1-800-361-5085 24 h/7 jrs
Pour le parent d’un enfant dont l’autre parent présente une problématique de jeu excessif

Tel-Jeunes

1-800-263-2266 24 h/7jrs
Pour le jeune dont le ou les parents présentent une problématique de jeu excessif

GAM-ANON

Visitez le site
Pour l’entourage d’une personne dont les comportements dans les jeux de hasard et d’argent, sont excessifs

Maison
Jean Lapointe

Aide à la famille : 514-288-2611

Centres de Réadaptation
en Dépendance (CRD)

Programme entourage – les CRD offrent gratuitement et distinctement des services thérapeutiques professionnels aux joueurs excessifs ainsi qu’aux personnes proches de ces joueurs, qu’ils soient en traitement ou non

Association Coopérative
d’Économie Familiale (ACEF)

Pour les personnes ayant besoin de soutien dans l’élaboration d’un budget

Lire le prochain article