EN
17 février 2020
Retour aux articles

Comment devient-on dépendant au jeu ?

Comme pour la plupart des gens, votre relation avec le jeu a probablement commencé par le désir d’avoir du plaisir, de jouer à des fins récréatives. Et, comme la plupart des gens, vous êtes resté rationnel, jusqu’à ce que survienne la fameuse « chance du débutant ». Amplifiées par le sentiment d’être habile et, bien évidemment, « chanceux », vos émotions ont pris le dessus. Vous avez poursuivi le jeu afin de gagner plus d’argent, mais avez perdu votre mise initiale… Cela fait partie du risque ! Puis, propulsé par la motivation de faire un nouveau gain, vous avez joué, rejoué et joué encore. Voilà comment vous êtes peut-être devenu dépendant de ce jeu. Vous faites sans doute maintenant partie des gens qui s’adonnent au jeu dans le but de récupérer l’argent perdu et de faire fructifier vos gains. Et quand cela se produit, vous voyez l’occasion de récupérer quelques petites mises perdues en défiant le destin : l’espoir, le plaisir et l’excitation font leur œuvre. Dans le contexte des jeux de hasard et d’argent, ces sensations sont illusoires , puisque les probabilités de gagner sont statistiquement beaucoup moins élevées que les risques de perdre.

Comme pour les autres dépendances ou conduites addictives sans substance, en tant que joueur excessif, votre façon de fonctionner au quotidien est altérée. Cela a des conséquences sur l’ensemble des aspects physique, psychique, familial, professionnel et social de votre vie. Perdez-vous peu à peu le contrôle sur vos comportements de jeu ? Êtes-vous conscient des conséquences néfastes qu’il engendre ? Le besoin irrépressible de jouer vous fait-il souffrir alors que vous n’arrivez plus à raisonner ? Vos journées s’organisent-elles autour du jeu, votre quête étant de compenser les pertes d’argent par de nouveaux paris ou de nouvelles mises ? Peut-être vous retrouvez-vous dans un cercle vicieux.

Mais avant d’en arriver là, plusieurs facteurs ont interagi, faisant en sorte que votre dépendance s’est développée et installée progressivement. L’un des facteurs suivants représente-t-il la conception que vous vous faites des jeux de hasard et d’argent ?

Facteurs contribuant au
développement d’une dépendance au jeu

Entretenir l’illusion de pouvoir contrôler le hasard

Il existe un élément sur lequel l’être humain n’a aucun pouvoir : le hasard. Avec lui, l’intelligence et l’habileté ne comptent pas. Pourtant, devant un jeu de hasard, vous faites spontanément appel à votre intelligence, comme s’il s’agissait d’un jeu d’adresse. Mais c’est en vain. Le hasard ne fait aucune discrimination : il nous laisse tous impuissants, que nous soyons intelligents ou pas.

Être motivé par l’appât du gain

Les émotions que procure le jeu vous séduisent au plus haut point. Tout le monde aime gagner. D’ailleurs, il est démontré que le souvenir d’un gain reste plus présent à la mémoire que celui d’une perte. Les premières fois qu’une personne joue, elle peut gagner, parfois même des sommes importantes. Cette première phase est appelée la phase de gains, mieux connue sous l’appellation « chance du débutant ». Éprouvez-vous ce sentiment ? Croyez-vous que jouer aux jeux de hasard et d’argent peut être une solution pour vous enrichir facilement ?

Être atteint de « la fièvre du jeu »

Comme la grande majorité des joueurs excessifs, vous avez connu une phase de gains au cours de vos premières expériences dans les jeux de hasard et d’argent. Cette phase, interprétée à tort comme une preuve que vous êtes « chanceux » ou que vous savez bien jouer, vous encourage-t-elle à retourner jouer ? Le fait de gagner a-t-il produit chez vous une telle sensation d’euphorie que vous souhaitez fortement répéter l’expérience ?

Croire que la chance va tourner

Vous adonnez-vous de plus en plus à cette activité qui repose entièrement sur le hasard et qui ne fait aucunement appel à votre habileté ? Pourtant, les statistiques le prouvent : les montants finissent toujours par être négatifs. Conservant l’espoir que la chance va tourner à nouveau, vous n’arrivez pas à quitter le jeu. Malgré les effets négatifs de vos excès, vous voyez le jeu comme la seule façon d’atteindre un mieux-être. Le jeu est votre problème, mais vous le percevez comme une solution.

Votre dépendance aux jeux de hasard et d’argent risque de vous mener vers une période de désespoir qui peut avoir des conséquences très graves sur toutes les sphères de votre vie. Vous risquez de vous retrouver isolé de votre famille, de votre entourage et de votre milieu de travail. C’est dans ces moments difficiles que vous mesurerez pleinement les conséquences du jeu sur votre vie et que vous entreprendrez peut-être une démarche pour vous sortir de ce cercle vicieux. Vous êtes dans un processus de prise de conscience et avez besoin de soutien pour vous sortir de votre dépendance au jeu ?

Lire le prochain article